Le Sgen : la CFDT dans l'éducation Les brèves du Sgen-CFDT 16 septembre 2018
Sgen-CFDT Champagne Ardenne -  15 boulevard de la paix BP 1368, 51063 Reims Cedex - Tel : 09 63 65 46 32 - Mail : sgen-cfdt-champagne-ardenne@orange.fr



Sgen-CFDT






































Sgen-CFDT






































Sgen-CFDT






































Sgen-CFDT










































Sgen-CFDT




























Sgen-CFDT




































Sgen-CFDT

































Sgen-CFDT

























Sgen-CFDT


























Sgen-CFDT
























Sgen-CFDT

Des documents
Informations administratives
Au BO du 13 septembre
Mobilité des personnels de direction Saisie des vœux du mardi 2 octobre au lundi 29 octobre 2018 à minuit.
Éducation à la sexualité au primaire et au secondaire
Cette éducation vise à la connaissance, au respect de soi, de son corps et au respect d’autrui, sans dimension sexuelle stricto sensu à l’école élémentaire. Elle est complétée, à l’adolescence, par une compréhension de la sexualité et des comportements sexuels dans le respect de l’autre et de son corps. L’enfance et l’intimité sont pleinement respectées.

Le temps de service des AED évolue
: Sgen-CFDT
Les jours de fractionnement sont désormais reconnus comme pour tous les autres personnels.

Conseil Supérieur des Programmes
Le blog de Médiapart où la présidente du CSP est traitée d’incompétente
On ne construit pas une éducation sur l’ignorance et le dogmatisme
Une centaine de linguistes, ainsi que plusieurs associations dénoncent l’incompétence de la Présidente du Conseil Supérieur des Programmes. D’après elle, pointent-ils «la langue française est une religion d’État : on la traite non pas d’un point de vue scientifique et éducatif mais d’un point de vue irrationnel et dogmatique. On érige l’ignorance, la superstition et la soumission en principes de pilotage des programmes éducatifs, ce qui est contraire aux finalités officielles de l’éducation en France.»
A lire pour tout ceux qui pensent que JM Blanquer n’est que pragmatique….
 
Évaluation des élèves de 6ème en 2017
Note d’information de la DEPP : Résultats des évaluations de 6ème de 2017
D’un côté une France qui réussit – à l’ouest surtout, mais également à l’est –, de l’autre une France qui peine – au nord et tout au long du pourtour méditerranéen. Enfin, tout en bas de la pyramide, les DOM, notamment Mayotte et la Guyane.
Et Paris… Les élèves parisiens atteignent des scores supérieurs à ceux enregistrés dans toutes les autres académies. Mais cela ne rejaillit que très peu sur les élèves scolarisés dans les collèges défavorisés, dont les scores sont très nettement inférieurs aux moyennes nationales. Paris reste champion de France de la ségrégation sociale et du contournement scolaire.
Il ne suffit peut-être pas seulement de dédoubler les CP et CE1 des REP+...

Inégalités
L’Observatoire des inégalités fait un constat que nous connaissons tous mais que nous oublions régulièrement… Comme la protection de l’environnement
« Le fait que les écarts entre milieux sociaux s’accroissent au fil de la scolarité ne signifie pas que l’école augmente les inégalités comme le disent certains. En revanche, notre système est loin de faire ce qu’il devrait pour assurer l’égalité des chances scolaires. »
« Les prétendues politiques « d’ouverture sociale » qui réservent quelques places aux élèves d’établissements défavorisés dans les filières d’excellence ne changent pas grand-chose au fond comme l’a montré l’Observatoire des inégalités. »
Bis. Il ne suffit peut-être pas seulement de dédoubler les CP et CE1 des REP+…

L’école républicaine au péril des inégalités sociales
Un dossier en quatre parties de France Culture toujours aussi pertinent
« Pendant très longtemps, les inégalités scolaires étaient liées aux inégalités d’accès. Il y avait une école pour le peuple et l’école pour les bourgeois, donc les inégalités scolaires étaient dans l’ordre des choses d’une certaine façon. » F. Dubet
« On a cru qu’en démocratisant l’accès à l’école, ça allait démocratiser la réussite. » P. Meirieu

Enseignement de l’arabe à l’école
Rapport de l’institut Montaigne : La fabrique de l’islamisme
Ce rapport fait un certain nombre de propositions en fin de rapport, dont  une qui a fait polémique.
« Il est essentiel de mobiliser le ministère de l’Éducation nationale : former les cadres et les enseignants à la laïcité qu’ils ne connaissent pas toujours. Leur apprendre à interpréter les manifestations de l’extrémisme religieux aussi. Comprendre ce qui est admissible au nom de la liberté de croyance et ce qui ne l’est pas parce que cela viole cette même liberté de croyance (qui est aussi celle de ne pas croire) est crucial. Relancer l’apprentissage de la langue arabe est majeur tant les cours d’arabes dans les mosquées sont devenus pour les islamistes le meilleur moyen d’attirer des jeunes dans leurs mosquées et écoles. »
La réponse en colère du ministre rapportée par Le Point
« Je n’ai jamais dit que l’arabe devait être obligatoire à l’école primaire » JM Blanquer. Nous le soutenons sur ce dossier

Formation des enseignants et CPE
Le Sgen-CFDT a consacré sa conférence de presse de rentrée le 12/09/2018 à la formation des enseignants et des CPE
« Enseigner est un métier qui s’apprend. Ce n’est pas un métier d’exécution, pas un métier de mise en œuvre de bonnes pratiques. Les professionnels qui l’exercent doivent être reconnus comme des praticiens et  praticiennes réflexifs capables de s’adapter aux conditions de la réussite les élèves. »

Engagement citoyen
Les lycéens veulent-ils encore s’engager? Une enquête riche d’enseignements du CNESCO
Le dossier de synthèse pointe des jeunes ont qui « une confiance faible dans les institutions . »
« La confiance dans les institutions politiques s’impose comme faible dès ce jeune âge : 22 % des élèves de Terminale déclarent faire confiance au gouvernement.
Mais les lycéens adhérent davantage dans le fonctionnement des administrations (74% de confiance dans l’armée, 56% dans la police et 46%dans la justice) et ne rejettent pas systématiquement la participation électorale. »
L’enquête pointe aussi une sous-population d’élèves qui n’envisagent aucune forme de participation citoyenne dans le futur… No future pour certains…
Et une autre population, celle des très bons élèves qui ne s’engagent pas et vivent leur scolarité comme un parcours individuel… Inquiétant.
A lire.

Pédagogie
Bienveillants et exigeants
Un colloque est organisé par les Cahiers Pédagogiques au lycée Jacques Decour, Paris 9ème le 22 octobre (Début des vacances de la Toussaint)
« La bienveillance à l’école, ce n’est pas les bons sentiments, la complaisance ou la démagogie, mais bien plutôt une attitude générale qui devrait davantage être présente dans l’institution, à tous les niveaux. »

Stratégie
Les prénoms qu’il faut donner à son enfant
Les prénoms qui réussissent le mieux à l’école Le Monde
« Les prénoms féminins qui ont un taux moyen de « mention très bien” sont les Garance, Apolline, Diane… A l’opposé, les prénoms masculins qui obtiennent les résultats les plus faibles au Bac sont les Steven, Ryan, Christopher, Allan… »


Lecture
Le roman de l’école
Antoine Compagnon sur France Culture
« Au bahut, la plupart des élèves n’avaient de passion pour rien, ou bien s’ils avaient une admiration, ils la gardaient secrète pour qu’elle ne fût pas profanée par la collectivité. L’internat avait privé la plupart des élèves de tout enthousiasme. »



Revue  de presse choisie
MEDIAPART
Evaluations à l’école: Blanquer relance la course à la performance
Les annonces de Jean-Michel Blanquer suscitent la circonspection des organisations syndicales. Le Sgen-CFDT, qui ne fait pourtant pas partie des syndicats les plus offensifs, pointe dans un communiqué « l’évaluationnite aiguë » qui saisit le ministre.
Malgré les bonnes intentions peu critiquables de la démarche, qui permet « aux enseignant·e·s de disposer d’un diagnostic indiscutable, car drapé de scientificité, de la maîtrise de connaissances et de compétences par leurs élèves », le Sgen-CFDT s’interroge aussi sur la finalité de ces évaluations : « S’il s’agit d’évaluations strictement diagnostiques, donc à usage interne, pourquoi le ministère impose-t-il des remontées à l’échelon national ? Quel usage sera fait, par qui, et pour quoi faire de ces évaluations en dehors de la relation pédagogique de proximité ? » Toutes les données, anonymisées, seront collectées par le service statistique du ministère de l’éducation nationale.


LE JOURNAL DU CENTRE
La plupart des collèges nivernais n’ont pas attendu la loi interdisant le téléphone portable
Dans certains collèges, on avait interdit le téléphone portable dans la cour avant de l’autoriser à nouveau faute de personnels pour contrôler sérieusement », lance Caroline Brisedoux, porte-parole du sgen-CFDT.

10 septembre

MARIANNE
Pendant que Parcoursup déraille, les établissements privés sont à la fête
Un schéma qui s’applique particulièrement aux candidats de BTS, selon Françoise Lambert, secrétaire fédérale du Sgen-CFDT, syndicat de l’enseignement supérieur privé et public. « Les étudiants dont le projet professionnel est dessiné avec certitude et qui ne peuvent passer que par un seul BTS ne se posent pas mille questions, explique-t-elle à Marianne. Si le diplôme qu’ils courtisent est inaccessible pour eux dans le public, ils iront l’obtenir dans le privé, à condition bien sûr d’en avoir les moyens. Ce qui élimine une grosse partie des bacheliers technologiques et professionnels qui, pour une bonne partie, sont issus de la classe populaire… Car pour trouver une place dans le privé, il suffit de payer : c’est la sélection par le chèque ».
12 septembre


TOUT EDUC
SGEN-CFDT : ATTENTION À RESPECTER LA PROFESSIONNALITÉ DES ENSEIGNANTS !
C’est pour Catherine Nave-Bekhti une forme de négation de la professionnalité des enseignants et des inspecteurs, critique qu’elle adresse également au « guide orange ». Ce « pilotage injonctif » serait « de plus en plus mal vécu » par des enseignants qui sont « bousculés » par des mesures qui de plus ne les incitent pas au travail collectif.


LE FIGARO
Parcoursup: «les chiffres montrent un progrès vers l’égalité des chances»
«La fin de la hiérarchisation des vœux a aussi permis davantage de justice dans le processus d’admission», a fait remarquer Franck Loureiro, secrétaire général adjoint du Sgen-CFDT. Selon lui, ordonner les vœux poussait les élèves à l’autocensure, mais aussi à déterminer une stratégie dont les enfants de professeurs ou de cadres supérieurs connaissaient davantage les ressorts… «Malgré tout, nous serions plutôt favorables à l’établissement d’une hiérarchisation des candidatures à partir de la phase complémentaire d’admission, qui permettrait d’accélérer le processus» a-t-il conclu.
(…) Pour Jimmy Losfeld et Franck Loureiro, plus qu’un vœu pieux, il s’agit d’«une urgence de même ampleur que la transition écologique».


AEF
« La réforme du lycée est bâclée », affirme le Sgen-CFDT
« La réforme est bâclée », constate Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du syndicat. Elle présente aussi une enquête sur la formation des enseignants, selon laquelle 56 % des stagiaires ne se sentent pas « bien préparés » au métier. Le syndicat fait aussi un premier bilan « positif » de Parcoursup.
(…) « Il manque un cadrage réglementaire pour que les équipes puissent travailler sur la réforme du lycée », poursuit Alexis Torchet. « Cela valide ce que l’on pensait : la réforme est bâclée », constate Catherine Nave-Bekhti. « Des problèmes vont se cristalliser rapidement autour de l’orientation et du choix des spécialités. »


AEF
Ordonnance : E. Roux (CPU) y voit un « crash test de la maturité des sites ». Colère du Sgen-CFDT, inquiétude du Snesup-FSU
Franck Loureiro est « très en colère », pointant par exemple la place insuffisante laissée aux représentants des personnels et des étudiants dans les CA des établissements expérimentaux. Hervé Christofol ne cache pas son inquiétude face une ordonnance qu’il qualifie de « rouleau compresseur »…
« En l’état actuel des choses, ce projet d’ordonnance nous met très en colère et ne nous convient pas, dans sa quasi-totalité », explique de son côté Franck Loureiro, secrétaire général adjoint du Sgen-CFDT, soulignant que le texte « n’a fait l’objet d’aucune discussion entre les organisations syndicales et le ministère ». « On entend que l’on puisse à un moment donné évaluer la loi Fioraso et les dispositifs liés aux regroupements, les faire évoluer, mais il n’est pas question que cela se fasse sans les acteurs et en particulier sans les étudiants et l’ensemble des personnels ». Il déplore notamment la composition des conseils d’administration des établissements expérimentaux, dont seul un tiers des places est a minima réservé aux représentants des personnels et des usagers, jugeant que « ce pourcentage est fondamentalement inacceptable ».


TOUT EDUC
PARCOURSUP : DAVANTAGE DE « BACS PRO » EN BTS (F. VIDAL), « DES AVANCÉES » POUR LA FAGE.
Pour la Fage, qui tenait conférence de presse commune avec le SGEN-CFDT ce même jour, « ces premiers chiffres confirment des avancées en matière d’égalité des chances ». Techniquement, les performances de Parcoursup sont légèrement supérieures à celles d’APB, fait remarquer l’organisation étudiante. Certes 200 000 jeunes ont quitté la plateforme, mais ils étaient 220 000 à la même date l’an dernier.


L’ÉTUDIANT
Politique de site : ce que contient l’avant-projet d’ordonnance
Si les établissements attendaient avec impatience cette ordonnance, les syndicats de personnels sont, quant à eux, sur la défensive. À l’image du Sgen-CFDT. « Nous sommes très en colère, résume Franck Loureiro, co-secrétaire général de l’organisation. Nous entendons que l’on puisse faire évoluer les regroupements issus de la loi Fioraso, mais pas sans les personnels ni les étudiants. La quasi-totalité du texte ne nous convient pas. » Dans le viseur notamment : la composition du conseil d’administration du nouvel établissement expérimental.
13 septembre


LE CAFÉ PÉDAGOGIQUE
Le Sgen Cfdt soucieux de la réforme de la formation des enseignants
« Il faut faire évoluer la formation », relève Catherine Nave Bekhti, secrétaire générale du Sgen Cfdt. « La première question c’est les caractéristiques que l’on souhaite chez les enseignants. Poursuivre la démocratisation du système éducatif suppose de former des professionnels capables d’ajuster leurs gestes aux besoins de tous les élèves, des praticiens réflexifs ».


OUEST-FRANCE
Parcoursup. Des premiers bilans diamétralement opposés
« Il va aussi falloir traiter la question du stress des jeunes » en attente ou sans affectation pendant l’été, et celle « des logements pour les étudiants qui ne sont affectés qu’en fin de procédure », rappelle Franck Loureiro, du syndicat général de l’éducation nationale (SGEN) CFDT.


AEF
Le Sgen-CFDT et la Fage demandent des états généraux de l’ESR pour « évaluer les réformes des 20 dernières années »
« Il est aujourd’hui indispensable d’interroger le modèle français d’enseignement supérieur » alors que « 54 % des places offertes dans les formations post-bac se trouvent désormais dans les formations sélectives » et que « l’investissement par étudiant varie de 2 à 10, comme le taux d’encadrement », écrivent la Fage et le Sgen-CFDT dans un communiqué…


L’ÉTUDIANT
Parcoursup : le mystère des places vacantes
Pour les formations en tension, les explications seraient aussi à rechercher du côté des créations de places annoncées avant l’été selon plusieurs présidents d’université. Un point de vue partagé par la Fage et le Sgen-CFDT. « Encore aujourd’hui, le ministère demande aux établissements de créer ces places », relève Jimmy Losfeld, le président de l’organisation étudiante.


 


Pour adresser un message au rédacteur  de la brève



LES BREVES ILLUSTREES

Enquête du CNESCO sur l’engagement citoyen des élèves

L’enquête du Cnesco confirme qu’une part importante des lycéens développe une défiance vis-à-vis du système démocratique et des partis politiques, où peu de jeunes s'engagent. La participation électorale fait exception dans cette désaffection des formes traditionnelles d’engagement.

La démocratie ne se résume pas au droit de vote….


Les brèves du Sgen-CFDT

Engagement citoyen, CNESCO suite


« L’école n’apparait pas aux yeux des élèves comme un lieu de débat où les adultes seraient ouverts à l’expression de leurs opinions, idées ou initiatives d’engagement tant dans la classe que dans les instances de gouvernance scolaire. 49% d’entre eux déclarent que l’avis des délégués n’est pas pris en compte.
Les conseils de la vie lycéenne (CVL) sont souvent qualifiés, par les jeunes, de coquilles vides pratiquant des participations de façade.


Si on ne débat pas à l’école, où le fera-t-on ?....

Les brèves du Sgen-CFDT

Engagement, suite et fin, les très bons élèves

Une autre population scolaire doit aussi attirer notre vigilance: le groupe des élèves déclarant d’«excellents résultats scolaires» (7% des élèves de l’enquête du Cnesco). Certes, ces élèves sont surreprésentés parmi les élèves délégués, et notamment ceux qui cumulent les mandats ainsi que dans le tutorat, mais ils se révèlent moins investis que les autres élèves dans l’ensemble des autres activités civiques développées dans ou hors de l’enceinte scolaire, notamment le bénévolat, alors que ces activités progressent avec les résultats des élèves. L’enquête montre également que plus les résultats scolaires progressent, plus les Intentions d’engagement s’améliorent, à l’exception là encore des élèves qui déclarent avoir «d’excellents résultats».

Les très bons élèves n’ont pas le temps de s’intéresser aux autres peut-être ?...


Les brèves du Sgen-CFDT

La présidente du CSP : Blog de Médiapart

« Selon Souad Ayada, les élèves n’ont pas à apprendre à réfléchir sur la langue… « Les élèves apprennent la grammaire pour bien écrire, bien parler et bien utiliser la langue…Plusieurs facteurs sont en jeu pour expliquer le déclin des apprentissages : l'influence considérable des constructivistes, de ceux qui défendent l'idée que l'élève construit ses savoirs, l'inflation des métadiscours, par exemple ceux qui affirment la nécessité d'apprendre à apprendre, de comprendre et de critiquer avant d'apprendre quoi que ce soit... Je crois aussi que l'introduction du numérique, dès l'école primaire, a joué un rôle néfaste".
Pour la présidente du CSP, à l’école, on n’est pas là pour apprendre à observer, à réfléchir, à analyser : on est là pour appliquer, sans comprendre ni réfléchir. »


C’est justement pour ça qu’elle a été choisie….


Les brèves du Sgen-CFDT

Bienveillance et exigence Cahiers Pédagogiques

La bienveillance à l’école, ce n’est pas les bons sentiments, la complaisance ou la démagogie, mais bien plutôt une attitude générale qui devrait davantage être présente dans l’institution, à tous les niveaux. Laxisme et indulgence sont des pratiques à la portée de la main, face à des publics fragiles ; elles détournent l’attention, et dispensent d’espérer d’eux de bons résultats. Il faut oser aller à contre-courant, penser ses exigences et ne pas y renoncer, ne pas leurrer les élèves. Mais précisément, seul un climat favorable qui autorise l’erreur et le tâtonnement permet d’y parvenir. Bienveillance et exigence, un couple qui ne doit pas être dissociable.

Etre bienveillant c’est être exigent…


Les brèves du Sgen-CFDT

L’observatoire des inégalités : des chiffres qui font frémir

50 fois plus d’enfants de cadres que d’enfants d’ouvriers à Polytechnique. 20 fois plus dans les Écoles normales supérieures. Dès les classes préparatoires aux grandes écoles, les catégories les moins favorisées sont quasiment absentes : on y compte 6,4 % d’enfants d’ouvriers, 10,1 % d’employés, contre près de 50 % d’enfants de cadres. Tout naturellement, ce déséquilibre se retrouve ensuite, et il est même amplifié quand on s’élève dans l’élite scolaire. L’ENA accueille 4,4 % de fils d’ouvriers et d’employés alors que 68,8 % de ses élèves sont issus de familles de cadres supérieurs, de professions libérales et d’enseignants.

Moins il y a de pauvres plus on finance…


Les brèves du Sgen-CFDT





Sgen-CFDT
S'ENGAGER POUR CHACUN
AGIR POUR TOUS


Un syndicat unique en son genre




Sgen-CFDT Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL

Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.

Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public.
  • De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés.
  • Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous.
  • En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels



Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS
télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion






Le site internet du Sgen-CFDT Champagne Ardenne        Sgen + : information et suivi de carrière

Facebook : Sgen-CFDT Champagne Ardenne        Twitter : Sgen-CFDT Champagne Ardenne

Google + : Sgen-CFDT Champagne Ardenne        LinkedIn : Sgen-CFDT Champagne Ardenne


Retrouvez-nous sur la toile et les réseaux sociaux :



Si vous ne souhaitez plus recevoir de message du Sgen-CFDT Champagne Ardenne, vous pouvez nous le faire savoir en cliquant ici